Claudia MUNYENGABE,…une jeune fille qui connaît bien son art!

0

Celle qui siège actuellement à la tête de la troupe théâtrale « Shakespearian  theater » continue à dévoiler ses incontournables talents d’actrice. Après avoir assumé excellemment son rôle dans la pièce « Musika », une pièce de théâtre écrite par Aristide Tarnagda et mise en scène par Arthur Banshayeko (16-17 février 2018 à l’IFB), Claudia Munyengabe a encore fait son apparition spectaculaire dans la pièce « Umugore n’Umugabo » écrite par Laura Sheilla Inangoma et mise en scène par Freddy Sabimbona (9-10 mars 2018 à l’IFB). A certaines occasions danseuse, poète et chanteuse, l’actrice Claudia fait savoir que la pièce « Musika » et « Umugore n’Umugabo », ont été pour elle une occasion de partager son savoir faire avec un grand public. Pour ceux qui la connaissaient avant, ils étaient au courant qu’avant de jouer dans les deux pièces de théâtre citées en haut, elle  avait déjà joué dans « Roméo et Juliette », une pièce qui a été jouée par sa troupe et qui a fait le tour des « American corner ».

  Et le théâtre, pourquoi ?

Claudia Munyengabe fait savoir que si elle a décidé de se lancer dans le théâtre, c’est parce qu’elle voulait tout simplement avoir une occupation pour se détendre après l’école. Quand elle a commencé à jouer, elle s’est rendue compte qu’elle apprenait très vite.  Tout a commencé dans un programme lancé par le Cebulac. La première formation au théâtre qu’elle a suivie était donnée par l’Artiste Twagirayezu Marie Rose qui est très connue pour avoir joué dans beaucoup de pièces radiophoniques et manifestations culturelles. Claudia a toujours aimé lire et écrire. Le théâtre n’est venu que pour renforcer la passion qu’elle avait déjà. Ce qui était pour elle une occupation pour se détendre devenait avec le temps un moyen personnel de partager sa sensibilité par rapport aux réalités de la vie. C’est un art qui a fini par devenir sa façon  de s’exprimer, de communiquer avec les autres ce qui lui tient à cœur et de recevoir des autres. Selon elle,  le théâtre est aujourd’hui son outil d’expression.

Pièce de Théâtre « UMUGORE N’UMUGABO  » de Laura Sheilla INANGOMA. Claudia MUNYENGABE, actrice, est au mileu.

Pour la famille, le courant ne passe pas comme il faut. Beaucoup n’ont pas encore digéré sa passion pour le théâtre. Elle essaie de leur prouver jour après jour à quel point c’est important pour elle, et surtout que c’est loin d’être ce qu’ils appellent « perdre du temps ». Elle fait tout pour ne pas leur donner le choix de ne pas la soutenir. Bien que souvent quand elle les invite dans ses présentations ils ne l’admettent pas, elle sait au fond qu’ils ne regrettent pas qu’elle le fasse.

Claudia MUNYENGABE ( la deuxième à partir de votre droite ligne de derrière) lors de la formation donnée par Odile Sankara et Aristide Tarnagda à l’IFB

 Une poète à plume intelligente

Claudia est une jeune fille très passionnée par l’écriture et le slam (poésie). Si on ose lui demander de se définir, un seul mot suffit : Je me définis comme « auteure ». Eh oui, notre jeune fille a déjà écrit pas mal de textes poétiques notamment « Sous un ciel étoilé », « Éternelle victime », et deux nouvelles à savoir à « l’autre bout du monde » et « Ne m’enterre pas ». A part cela, elle a déjà chanté en collaboration avec l’artiste Nday’Ezec dans la chanson « Mon pays natal ».

Une patrie pour Claudia… ?

Voilà une question très pertinente. Claudia Munyengabe ne cache pas son choix quand il est question de choisir une patrie. Pour elle, c’est le Burundi. Être une Burundaise, ça signifie quelque chose  pour elle. Ce qui est étonnant, c’est qu’en réalité, elle vient d’une famille rwandaise.  Quand on l’écoute parler, on voit que le Rwanda a quand même une place dans son cœur. Elle est née à Bujumbura (Burundi) le 27 décembre 1994. Elle a grandi à Kigali (Rwanda). Réinstallée au Burundi depuis 2004,  elle s’est distinguée dans certaines disciplines. Que ce soit à l’école ou dans la vie quotidienne, sa  façon de faire les choses a toujours prouvé qu’elle est dotée de certaines aptitudes intellectuelles particulières. A son titre, on cite déjà des prix notamment lors d’un concours de composition lancé par le CEBULAC (Centre Burundais pour la Lecture et l’Animation Culturelle) et  un prix d’encouragement lors du « 30ème Prix du jeune écrivain  francophone ». Actuellement, elle fait ses études au Burundi à l’Université Lumière de Bujumbura dans la faculté des sciences politiques et relations internationales. Avant d’atterrir dans cette université, elle est passée par l’école primaire Rwanda-Remera academy primary school, le lycée  central Saint-Gabriel, l’école la colombière,  le lycée du lac Tanganyika où elle a bouclé ses études secondaires.

Claudia’s lifestyle

Claudia Munyengabe est une croyante. Elle consacre ses temps libres à la lecture. Elle  est attirée par des livres qui traitent des sujets en rapport avec la science sociale, la politique, les relations diplomatiques, la sociologie, la philosophie, les pièces de théâtre, le leadership, les finances, les romans (Science fiction) etc.  Ses musiques préférées sont : Les rythmes  Gospel spécialement les chants d’adoration, les chansons traditionnelles, … bref une musique où il y a un peu de mélange de tout. Pour communiquer, Claudia adore le Kirundi, mais comme outils de travail ou de création, c’est l’anglais et le français qui sont les plus utilisés. Et ce que les gens ne savent pas, c’est que Claudia sait bien utiliser le crochet (il s’agit d’une technique permettant de nouer un fil pour en faire un tissu)…tricoter.

Evénement inoubliable…

Rappelons que la jeune Burundaise (d’origine rwandaise) Claudia MUNYENGABE a été classée parmi le « top three » dans une compétition organisée par le « marine security guard detachment » à l’ambassade des Etats-Unis au BURUNDI. Son génie s’est toujours révélée à travers différentes disciplines dont l’une est celle-ci qui consistait à produire un essai de 500 mots sur un thème très important: Quelles sont les priorités en faveur du développement durable du BURUNDI pour les 5 prochaines années. Elle a été primée et certifiée, lundi le 22 Août 2016 dans les enceintes dudit ambassade.

Et si on lui donnait un milliard de dollars…elle se lancerait dans quoi ?

Les choses sont claires dans la tête de Claudia. Si on lui donnait un milliard de dollars,  elle se mettrait à relever le niveau de l’éducation des jeunes gens,  à promouvoir  la lecture et tous les arts liés à l’amélioration de l’expression notamment  le théâtre, et cela  à l’intérieur du pays  plus précisément dans  les provinces les plus éloignées de la capitale. Elle a déjà constaté que beaucoup  de jeunes s’expriment mal. Ce serait pour elle, une occasion de lancer un grand projet (programme) pour leur donner un coup de main. Elle rêve de se lancer dans « l’humanitaire » après ses études.

Un message pour les jeunes de la part de Claudia Munyengabe

Les jeunes doivent comprendre que le plus important dans la vie, ce n’est pas l’argent. Quel que soit le niveau auquel ils se trouvent, je ne les condamne pas. Ce que je trouve essentiel avant tout, c’est la découverte et la valorisation de leurs talents, de leurs passions, l’acquisition des connaissances adéquates, la détermination dans tous ce qu’ils entreprennent, la participation dans des activités pour améliorer leur expression (pratiquer et maîtriser un art) etc.

Ezéchiel NDAYIZEYE

Share.

Leave A Reply