Jean-Claude MASEZERANO, l’artiste chanteur-musicien de chez nous!

0

   BIG TALENT

Avec le rêve de voir  la musique burundaise « gospel »   élevée au Burundi et partout dans le monde, Masezerano avance sans jamais croiser  les bras. Il est parmi les artistes les plus actifs au Burundi. L’enfant de Ruyigi est un vrai passionné de la musique et un bosseur infatigable. Jean Claude MASEZERANO a été guéri miraculeusement de son handicap physique (Jambes) à l’âge de 7 ans. Né à Ruyigi le 5 mai 1987 et fils d’un pasteur, il a passé une partie de son enfance à Gitega. Il est chanteur et musicien et cela a commencé depuis l’âge de 10 ans. La guitare est son instrument principal.  Son style de musique c’est varié: Pop, Rock, RnB (Parfois) . Il aime travailler avec « Mass choir ». Il est beaucoup inspiré par kirk franklin, né à Dallas aux États-Unis (chanteur de gospel et de hip-hop chrétien évangélique).

A part qu’il est musicien et chanteur, Masezerano est un « fashion stylist » . Il aide les gens à s’habiller correctement et les aide à avoir un bon look. A toutes les personnes qui le désirent, il propose des modèles d’habits qui cadrent avec leurs goûts et les guide pour trouver de meilleurs tailleurs ou magasins d’habillement. En plus, dans ses occupations quotidiennes, il travaille avec certaines entreprises en les branchant à des clients. Si vous voulez trouver un bon tailleur, être aidé par un coach de mode pour votre anniversaire ou mariage, acheter des instruments de musiques de qualité, trouver un magasin très branché d’habillement pour hommes ou femmes, approchez Masezerano.

Notre jeune artiste est encore célibataire. Il n’est pas encore engagé dans  une relation amoureuse pour le moment, car ses responsabilités (Aîné de la famille) et le fait qu’il soit orphelin de père ne le lui permettent pas. Il affirme qu’il n’est pas pressé pour se marier vu les responsabilités familiales qui pèsent sur lui, mais qu’il se prépare à fonder une famille comme tout le monde. Pour lui, rien ne presse.

Masezerano aime faire du sport. Il fait souvent du jogging et  chaque matin avant de quitter la maison ou quand il rentre le soir, il saute à la corde. Quand son emploi du temps le lui permet, il fait la natation dans un endroit privé.

Jean Claude Masezerano nous présente la nouvelle vidéo de sa chanson « Mana ndakubashe »

 En  décembre 2017, l’artiste Masezerano a sorti la chanson « Mana ndakubashe ». Après avoir travaillé dans le studio WAVE LAB  au Rwanda avec le producteur Marc Kibamba, l’artiste Masezerano a rendu publique sa chanson « Mana ndakubashe ». Cette chanson a été officiellement lancée le 27 décembre 2017 à la place de l’indépendance devant ses fans. Récemment, Masezerano nous a fait savoir que la vidéo de ladite chanson est déjà en ligne sur youtube :

« Moi, Masezerano Jean-Claude, avec grand plaisir, je suis fier de vous présenter mon dernier projet. Je vous présente humblement et courtoisement mon premier clip vidéo pour l’une de mes chansons d’adoration ‘Mana Ndakwubashe’. » Cliquez sur le lien en bas pour y accéder :

VIDEO « MANA NDAKUBASHE »

Et en vous abonnant sur sa chaîne YouTube « jean claude MASEZERANO », vous pourrez découvrir d’autres chansons qu’il a déjà mises en ligne.

 

Toute une histoire derrière l’artiste

Devenu orphelin de père en 2000, il a été obligé de retourner  à Ruyigi, sa province Natale. Son adolescence a été très difficile. Il est devenu un enfant turbulent, ce qui l’a conduit à consommer même de la drogue. Alors qu’avant il était leader de la chorale de sa famille et jouait à la guitare dans son Eglise locale, il a commencé à jouer d’autres musiques dans les bars et dans différents endroits. Ce qui a remis le jeune Masezerano dans le droit chemin, c’est ce qui est arrivé à un de ses amis : il est devenu fou. Et ça l’a vraiment bouleversé.

La vie a bien continué pour l’artiste Masezerano. Avec le groupe « Mouvement pour la révélation » constitué par de jeunes chrétiens, il a pu organiser plusieurs concerts à commencer par sa province Ruyigi jusqu’aux  pays limitrophes. là on est en 2005. D’après lui, beaucoup de jeunes ont été touchés et ont accepté d’ouvrir leurs coeurs à la foi chrétienne à travers la nouvelle naissance. Et parce qu’il était élève, il s’est retrouvé dans l’obligation de descendre à Bujumbura pour poursuivre ses études secondaires. Arrivé à l’Ecole Technique Secondaire de KAMENGE connu sous le nom de « ETS Kamenge », il est devenu leader du groupe de louange et d’adoration. Après l’école secondaire, il a poursuivi sa vocation de chanteur cette fois-ci comme leader dans son Eglise. Sa toute première chanson « Ibikorwa » produite par Marc kibamba (le grand pianiste très connu) a vu le jour en  2012. C’est le groupe « New River » avec lequel il a travaillé pour réaliser la vidéo de cette chanson ».

Jean Claude MASEZERANO

En tant qu’artiste reconnu au Burundi et beaucoup invité dans les concerts gospel, Masezerano doit sa notoriété à la chanson « SINZOTINYA » qu’il a chantée en collaboration avec l’artiste Dudu (Théophile NIYUKURI). Cette chanson sortie en 2013 a été pour lui une occasion de se faire connaître et d’affirmer son identité d’artiste du gospel burundais. Après « SINZOTINYA », il a sorti en 2014 la chanson « NIMUZIMA ». Et dans cette même année, il a été sollicité dans pas mal de concerts. Masezerano a aussi collaboré avec certains artistes du gospel très connus à travers l’initiative « Shengero Murika » en 2015. Ensemble, ils ont écrit et sorti la chanson « Tub’umwe » et ont exécuté une tournée qui a énormément  touché les différentes provinces du pays.  L’année suivante, Vu qu’il avait atteint une certaine notoriété et une maturité artistique adéquate, il a jugé raisonnable de lancer ses propres concerts intitulés « Worship Tour ».

Un trophée au « Pamoja Festival »

Jean Claude MASEZERANO, photo Under Grace PHOTOGRAPHY

« Pamoja Festival » est un grand événement de la musique « gospel »  qui réunit en son sein plusieurs artistes du gospel du Burundi et des artistes venant d’ailleurs. Avec la deuxième Edition dudit festival en juillet 2016, Masezerano était au rendez-vous. Et ce fut lui qui remporta le prix Pamoja Award du meilleur chanteur masculin. Fortifié par cette grande victoire, alors qu’il venait de lancer sa propre marque de concerts « Worship tour » en mai 2016, il a fondé par la suite son groupe  « Masezerano Mass Choir ». C’est dans les débuts de 2017 que ce groupe a été consolidé. En février 2017, la grande tournée de concerts  « Praise and Worship tour » a continué à travers  différentes églises de Bujumbura.

Jean Claude MASEZERANO, Pamoja Festival 2017

Que représente le Burundi pour MASEZERANO?

Pour lui, le Burundi, c’est à la maison. Il n’existe pas un autre pays sur terre qu’il peut aimer comme le Burundi. Il n’a jamais eu de rêve de quitter ce pays pour aller vivre à l’étranger. Dans ses rêves, même si ça peut arriver  qu’on voyage, qu’on devienne riche dans la vie,  selon lui, rien ne peut empêcher que son cœur soit toujours orienté vers le développement du Burundi. Il rêve de voir ce pays devenir célèbre dans le monde comme un pays de paix, très développé, un pays où chaque personne peut vivre de sa créativité (quel que soit le domaine), notamment la musique qui est son domaine. Voir également les hutus et tutsis cohabiter ensemble sans se soucier de leur appartenance ethnique. Il rêve d’un Burundi où personne ne peut être jugée sur son apparence physique ou sur ce qu’elle est, ne peut être poursuivie pour ses opinions ou être torturée parce qu’elle fait partie d’un tel parti politique. Il crie haut et fort qu’il n’y a pas un autre pays qu’il peut représenter. Il croit sincèrement que Dieu ne sait pas trompé en faisant de lui un Burundais. Il aime le Burundi et le Kirundi qui est sa langue préférée.

Un grand conseil pour les jeunes de la part de MASEZERANO

  Pour lui, les jeunes doivent comprendre qu’étudier, c’est important. Il faut que les jeunes soient passionnés par les études. Il y en a ceux qui ont eu l’opportunité de trouver quelqu’un pour financer leurs études, mais il y en a d’autres qui ont eu cette chance mais qui la prennent à la légère. Il conseille à tous les jeunes (Burundais en général) d’aimer apprendre de nouvelles choses. Pour lui, il n’y a aucune excuse car celui ou celle qui n’a été à l’école peut suivre des formations qui sont organisées partout dans ce pays. Personne ne peut savoir et utiliser ce qu’elle n’a pas reçu ou entendu. Si on reste enfermé à la maison, il y a des choses qu’on ne saura jamais. Etudier, c’est vraiment important.

Nous les jeunes, nous aimons consommer beaucoup alors que nous produisons moins. Nous aimons de belles choses de la vie souvent très chères. Nous méprisons les petits commencements. Nous voulons commencer par nous asseoir dans des bureaux haut standing, chanter dans de grands studios, démarrer nos activités avec tout le matériel nécessaire, etc. Pour qu’on sente qu’on a organisé un vrai concert, il faut que ce soit fait dans une grande et magnifique salle. Nous voulons commencer à un niveau très élevé. Les jeunes doivent être des personnes qui aiment ce qu’elles font. Si tu es jeunes et que tu es cordonnier, va le faire excellemment, si tu es passionné par la musique, va dans un studio et écris une chanson de qualité (peu importe le temps que ça te prendra, un mois ou deux) pour pouvoir sortir une belle chanson. Si tu es producteur, prends du temps pour faire un travail digne de respect. Nous ne pouvons pas attendre des appels d’offre sans rien faire. Quelqu’un peut avoir terminé l’université et vendre les cartes de recharge, pratiquer l’agriculture, faire la menuiserie,…Chacun de nous doit apprendre à travailler. Si tu n’as pas des choses à faire, lis au moins un livre. Il faut accepter de commencer avec les petites choses. Ce n’est pas une question de diplôme, mais de ne pas continuer à être une personne qui passe tout son temps à mendier.

Projets d’avenir

Pour le moment, en attendant que son album (dont le mixage et le mastering sont en train d’être exécutés au Rwanda) soit prêt,   Masezerano informe ses fans et tous les Burundais et étrangers qu’il est en studio avec son groupe « Masezerano mass choir ». Il travaille sur un nouveau single dans le studio « MA PRO ». Il  fait savoir que  bientôt dans un mois, son site web sera disponible. c’est un site qui parlera non seulement  de sa carrière musicale, mais aussi de la mode. Il entretient déjà dans son cœur le grand rêve de démarrer sa propre maison de production et  une maison d’habillement. ça fait partie de sa grande ambition.

COMING SOON!!!

Jean-Claude Masezerano sera l’invité spécial. Si vous voulez découvrir suffisamment qui est Masezerano, bienvenue dans ce grand concert!!!

Ezéchiel NDAYIZEYE

Share.

Leave A Reply