Titus da sailor, un artiste qui va de l’avant.

1

Il faut oser le dire ! Bien que certaines conditions ne soient pas encore réunies pour permettre aux artistes Burundais de « professionnaliser » leurs passions, les talents ne manquent pas. Les artistes Burundais ne cessent pas de prouver au monde qu’ils sont capables de faire un travail de qualité. Parmi les artistes qui ont choisi de ne pas croiser les bras, Prosper  NIYONKURU (membre de l’équipe JeuneTalent) nous dévoile le parcours passionnant d’un jeune artiste et étudiant de l’Institut Supérieur de Gestion des Entreprises (ISGE).

Il préfère qu’on l’appelle Titus da Sailor. Son vrai nom, c’est MUNYEMBABAZI Tite.  Il est un artiste chanteur émergent.  Sa détermination le distingue des autres. A la fois auteur-compositeur, il est sans doute le plus brillant à découvrir. Sa créativité, la tonalité chaleureuse de sa voix  et l’originalité de ses textes  lui ont déjà garanti un avenir « artistiquement » glorieux. Son inspiration lui vient de la chanteuse Burundaise Sylvanne auteure de la célèbre chanson « Wibuke ushime ».

Né le 26 décembre 1994   à Nyakazu de la commune Mpingakayove en  province Rutana, il n’a pas eu la chance de passer une partie de son enfance en terre natale. Exilé avec sa famille en Tanzanie, il  fait ses études primaires dans le camp de Mutabira jusqu’en huitième année secondaire. En  2008, il rentre au pays alors âgé de 14 ans. C’est au lycée communal Muzye qu’il fait la 9 ème année dans le cadre de ses études secondaires et la 10 ème année au lycée communal Mwafu. Il décroche son diplôme des humanités  générales en section scientifiques B au Lycée Rutana.

Sa carrière musicale commence  en 2006 en Tanzanie. Il entre au studio en 2014 pour enregistrer sa première chanson intitulée « Agaciwe karuma » en collaboration avec Patrick  Dizzy de « Mirror Team » avec qui il partageait le même groupe « Inzuki ». Le groupe Inzuki est très connu à Rutana grâce à beaucoup d’invitations aux différents évènements de la Province. Ce sont même les revenus provenant de ces événements qui leur ont permis d’enregistrer cette  première chanson. Après 2014, il sort sa deuxième chanson « Isezerano » en solo. Sa troisième chanson « Nimesurrender » n’a pas tardé à se faire entendre.  En 2016,  il  fait de son mieux pour sortir d’autres chansons à savoir « Ahokaciye » et « Wamunsi ». Ensuite, il fait un featuring avec  Manesta Jita et Osca’s B dans « Kero ».  Les chansons « Nimesurrender » et « Ahokaciye » , plus appréciées par  le public,  resteront les portes flambeaux de sa production.

2017, une année  de grandes réalisations.

L’artiste Titus doit sa notoriété à la chanson «  Irungu » sortie cette année. « Irungu » est un morceau impeccable qui  est devenu un des plus emblématiques de l’artiste.  C’est une chanson qui a été lancée le 20 octobre avec son clip vidéo lors du lancement officiel à l’Hôtel Star Hôtel.  Après  le lancement officiel de « Irungu », Titus n’a pas croisé ses bras. Il a entamé depuis le 25 novembre, le tournage du Clip de  « Nimessurender ». Il  demande à ses fans de l’attendre patiemment.

Ses exploits dans les compétitions

En 2012, il a été le premier gagnant de la compétition Primusic (première édition) pour représenter sa Province. Mais la chance ne lui a pas souri  car il a été éliminé  dans la demi-finale au niveau régional. Il a terminé troisième. Par contre, il a remporté  beaucoup de prix pendant les différents événements culturels  organisés dans  sa région.

2018, un rêve pour un succès national

Titus da Sailor, étudiant à l’Institut Supérieur de Gestion des Entreprises (ISGE) dans la filière des douanes en deuxième baccalauréat, est loin d’avoir la flemme. Il  ne pense qu’à doubler ses efforts afin de satisfaire tous les mélomanes en générale et  ses fans en particulier. Il précise que  2018 sera l’année la plus remarquable puis qu’il s’apprête déjà à s’imposer comme l’un des plus fervents  défricheurs  de son. Il compte faire beaucoup de concerts et sortir beaucoup d’autres chansons pour son album dont la sortie est prévue au mois de juin 2018. Sa plus grande  préoccupation est de produire  une musique de qualité que tout le monde appréciera incontestablement.  Il entretient déjà le rêve de devenir ambassadeur de la musique burundaise dans la région et partout dans le monde.

                                                                                    Prosper  NIYONKURU

Share.

Un commentaire

  1. Merci pour cet article qui m’a permis de découvrir cet artiste !
    Petit conseil ! Mettez des liens vers les chansons dont vous parlez dans l’article pour que l’on puisse mieux le connaitre et que ça lui fasse encore plus de vue sur You Tube ! Merci !

Leave A Reply